Ce matin ma mère m’a reveillé en me disant : « la freebox est arrivée ! Lève toi ! »

Du coup je me suis levé 1/2h plus tard pour déballer le colis que j’avais reçu. J’avais jamais vu de freebox pour de vrai et en fait ça ressemble plutot à un décodeur satellite qu’à un modem, enfin en même temps avant j’avais une raie manta et ca ressemblait pas vraiment non plus à un modem, enfin bref, les designers font bien ce qu’ils veulent de toute façons.
Dans le carton il y a : une freebox, un cable USB, un cordon d’alimentation avec transfo integré, un cable RJ11, une prise téléphonique, un filtre ADSL, la télécomande avec les piles et un micro manuel sur comment on installe le merdier.
Je lis le petit facicule et là j’apprend qu’il n’est pas possible d’installer la freebox sous linux en USB ! Déjà ça me plait moins : j’ai qu’une seule carte réseau et elle me sert pour mon réseau locale, donc ça ne va pas le faire…

Je lance une recherche sur le net et au bout d’un moment je trouve enfin ma réponse : c’est possible de faire fonctionner la freebox en USB sous linux… Bon comment faut faire alors ? Apparement il faut charger le module usbnet, sauf que ce module ne fonctionne que pour un kernel 2.6, en lisant un peu plus bas l’article, on apprend qu’en fait pour un kernel 2.4 il faut utiliser CDCEther.
Donc nouvelle recherche sur ce module et là je tombe sur la procédure d’installation d’un modem pour le cable (noos) en USB, je regarde un peu l’article et je me dis que ça pourrait très bien marcher pour la freebox… Et effectivement ça marche, voici les étapes qu’il faut :

  1. modprobe CDCEther
  2. /etc/init.d/networking stop (on arrete le reseau)
  3. on édite le fichier /etc/network/interfaces et on rajoute les deux lignes suivantes :
    • auto ethX
    • iface ethX inet dhcp (où le X correspond au numero de l’interface eth)
  4. et enfin on relance le reseau : /etc/init.d/networking start

Voilà rien de très compliqué sommes toutes, la preuve j’ai réussi.

Un commentaire on “Freebox contre linux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.