Ou l’explication du pourquoi…

On m’a souvent demandé (2 fois c’est souvent, non ?) pourquoi je passais par FeedBurner pour distribuer mes flux RSS.
A cette question, on peut dégager 3 réponses :

  1. Fidéliser les lecteurs sur une adresse unique
  2. Proposer aux utilisateurs une page compréhensible
  3. Avoir des statistiques plus fiables

Fidéliser les lecteurs sur une adresse unique :

Pour le lecteur, avoir une adresse unique pour un flux permet de ne pas être tributaire des changements que le blogueur peut effectuer sur son blog.
Par exemple, si le blogueur choisit de changer de système de blog, il lui suffira de changer dans les options du flux FeedBurner la source du flux RSS et la migration du blog sera totalement transparente pour le lecteur.

Proposer aux utilisateurs une page compréhensible :

Dans RSS, il y a "Really Simple" : "Vraiment très simple", le problème c’est que ce n’est vraiment pas simple à faire comprendre aux non informaticiens. Le meilleur exemple vient d’un ami : "Tiens, au fait, sur ton site, il y a un bug. Il y a un lien et si tu clique dessus on vois le code source du site. C’est pas un petit peu dangereux ? Les gens pourraient copier ton site avec ça…" En fait non, il s’agissait tout simplement d’un flux RSS.
Faire afficher de l’XML brut est tout sauf convivial et la majorité des gens ne savent pas ce que c’est et ne devrait pas être obligé de le savoir pour l’utiliser. FeddBurner propose une feuille de style XSLT associée au Flux RSS, ce qui donne une page lisible par le commun des mortels, mais aussi par les machines. Cette page informe l’utilisateur qu’il se trouve sur une page de syndication et qu’il peut l’ajouter à son aggrégateur favori. Des boutons représentant les aggrégateurs en ligne sont présent, et un simple clique dessus permet d’y ajouter le flux.

Avoir des statistiques plus fiables :

Savoir que le flux RSS a été vu 6354 fois dans le mois n’apporte pas beaucoup de sens. En revanche savoir que l’on a en moyenne 50 lecteurs par mois et quel type d’aggrégateur ils utilisent, c’est mieux.
FeddBurner fournit ces informations ainsi que d’autres peut etre un peu plus futiles, mais interessantes malgrès tout.
En modifiant mon outil de stats pour ne prendre en compte que les visiteurs, hors lecteurs, j’ai maintenant une meilleure vue, non polluée par le flux RSS.

Au final que reste-t-il ?

Pour faire le bilan de ces trois raisons, il n’en reste plus qu’une et demi de valide :

Pour éviter que les lecteurs aient à changer l’adresse de mon ancien flux pour celui fournit par FeedBurner, j’ai écris quelques lignes dans le .htaccess avec mod_rewrite.
Je me rend compte qu’au final, j’aurais pu me passer de FeedBurner pour la première réponse. Rien qu’en utilisant mod_rewrite, si je changeais l’adresse de mon flux, il me suffirai de créer une ligne pour faire la redirection.
La première raison, n’en est donc pas une.

Proposer une page présentant le flux RSS de façons clair n’est pas réservé à FeedBurner. Depuis la version 2 de Firefox et la version 7 d’Internet Explorer, ces navigateurs identifient les flux RSS et leur associent une feuille de style automatiquement. Sur cette page apparaît une brève explication, ainsi qu’une liste des aggrégateurs les plus utilisés. En en choisissant un, le flux est automatiquement ajouté.
Ma démarche n’est pas totalement vaine, car avant que tout le parc informatique soit sous IE7 ou Firefox2, j’ai encore un peu de temps. Donc utiliser FeedBurner pour cette raison, est une bonne demi raison.

Utiliser FeedBurner n’est pas une mauvaise chose en soit non plus, avoir des statistiques plus précises peut être un bon argument, à des fin marketing par exemple, si l’on a besoin de savoir combien de lecteurs on a fidélisé…
FeedBurner permet aussi d’ajouter de l’interactivité dans les billets, on peut aussi rajouter des bandeaux de publicité, etc…
Si le blog a une grosse audience, utiliser FeedBurner peut être bénéfique aussi, cela permet d’éviter de surcharger le serveur en requêtes.

FeedBurner n’est pas une obligation, mais un choix. Et l’on peut sûrement trouver encore plusieurs autres raison d’utiliser ce service.

7 commentaires sur “FeedBurner et Dotclear

  1. Je suis tombée sur ton blog tout à fait par hasard et me suis attardée sur ce curieux article tout à fait comparable à une encyclopédie sur FB&D ou ce que tu nommes "billet" si j’ai tout suivi… Alors je me suis dit qu’après avoir lu ce sombre mais quoiqu’intéressant glossaire il était normal qu’aucun commentaire ne soit émis… Je développe: trois options sont possibles après un ramassage pareil… Soit on met trois jours à définir clairement les termes employés; Soit on fini par s’endormir comme après une soirée de défaite devant la starac en essayant de comprendre la raison d’être de cette émission; Soit on a trop peur de passer pour un con a vouloir ajouter qq chose à sujet que tu sembles connaître sur le bout des doigts… Alors chapeau…d’autant plus que c’est fait avec humour. Bref, tout ça pour savoir tout simplement si tu pouvais m’apporter quelques conseils afin que je puisse créer mon propre blog…Je ne suis qu’une femme, dc moi et l’informatique on se fait la tronche… A bientôt !

  2. Pour commencer, je dirais tout simplement que cet article (ou billet peut importe comment on l’appel) n’est pas un extrait d’une encyclopédie, ni une vérité en soit.
    Je n’ai ici présenté que les raisons personnelles qui m’on poussées à utiliser FeedBurner.

    Là où je te rejoins, c’est effectivement sur la définition des termes, pour arriver à comprendre un tant soit peu le texte il faut connaitre un minimum de quoi je parle : les flux RSS. Si on ne connait pas ça, on aura beaucoup de mal à comprendre le texte dans sa globalité. Pourtant c’est ce que je recherche le plus : expliquer simplement des concepts qui sont pourtant très simple.

    Si tu veux créer un blog, il existe plusieurs solution, gratuites ou payantes, à toi de voir.
    Et pour le nombre de commentaires, non, ça ne vient pas du fait que ma tartine soit incompréhensible par le commun des mortels, c’est juste que personne ne me lit.

  3. RE… Je dois reconnaitre que je manque de bases concernant l’informatique ce pourquoi il m’est impossible de décrypter ce que tu y expliques avec tant de simplicité… Mais ne dis pas que personne ne te lit….la preuve ! ;) Et je m’excuse si j’ai pu te sembler quelque peu critique, ce n’était pas le but. Je suis simplement à la recherche de quelqu’un qui s’y connaisse un tant soit peu afin de pouvoir m’aider à faire ma petite apparition sur la toile, sans avoir à passer par "skyblog" c’est pathétique… En tous cas merci, et qui sait, peut être à bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.