Ceux qui annoncent la mort d’Internet et la fin des échanges privés en ligne ont tendance à considérer leur gouvernement comme une entité qui leur est complètement étrangère. Dans nos sociétés démocratiques, le gouvernement, nos élus, sont les représentants du peuple. Ils sont dépositaires de la souveraineté du peuple. Et le peuple, c’est nous.

Internet n’est pas mort, c’est vous qui êtes fatigués.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.