Grosse littérature, y’a pas à dire, ça envoie du jeu de mot foireux à tire l’haricot.

Je me souviens encore de l’époque où l’on allait sur le site pour télécharger les mp3 et où on se marrait comme des cons.
Ben, dans le bouquin, tu tourne les pages, et tu te marre comme un con. Ça change pas grand chose au final.

Je remercie mon frère d’avoir offert les 3 bouquins sur Naheulbeuk à Marlène, ça me fait passer un bon moment de détente.

5 commentaires sur “Je lis le Donjon de Naheulbeuk, La Couette de l’Oubli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.