Comme tous les dimanches soir, je dois la ramener à son appart, faire la route avec, discuter un peu pour essayer d’égayer cette morne soirée, faire croire que je vais bien en ce moment. Lorsque nous arrivons sur son parking, elle me dit qu’elle déteste les dimanches soir, je tente de la réconforter, on se fait un dernier calin, on s’embrasse encore et encore, puis je l’aide à monter ses affaire. Devant sa porte nous tardons encore un peu, pour faire durer l’instant, être encore ensemble un peu. Je lui dis un « au revoir » final, et je descend les escaliers.

Je retourne à ma voiture, met le poste à fond et je reprend la route, j’essaye de ne pas trop penser que je ne vais plus la revoir pendant une semain, en même temps, qu’est-ce que c’est qu’une semaine ?

Me voilà devant mon écran, j’ai un petit pincement au coeur depuis que je l’ai quitté, j’espere trouver un job bientot, gagner un peu d’argent pour pouvoir avoir un appart à nous, et ne plus être séparé. J’espère que j’arriverai à garder ma liberté aussi à ce moment là et que je ne lui boufferai pas trop la vie non plus, enfin, c’est une autre histoire tout ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.