Vendredi soir, après la répétition de l’harmonie d’Aix-Les-Bains, on se buvait une biere tranquillement avec Johan, il me posa alors la question : « Bon, on va quand au ski ? » et moi je lui répond : « Ben demain, non ? ». Et voilà c’était décidé.

Le lendemain matin : direction Areches-Beaufort, il fait super beau, c’est déjà ça. On monte sur les pistes et on commence notre premiere descente, on se souvenait que si on tirait un peu sur la gauche il y avait un petit hors piste assez sympa, on décide donc d’y aller. Résultat : c’était pas une bonne idée, faire du hors piste alors qu’on est pas chaud ça donne rien, du coup on s’est fait quelques descentes avant de retourner en hors piste.

Une fois chaud, c’était beaucoup mieux, il y avait de la neige en abondance et elle était encore légère. On s’est bien fait plaisir en hors piste, surtout quand on a voulu rentrer pour manger, on a tout descendu en hors piste à coté d’une piste rouge, perso, j’avais jamais autant laché en hors piste, arrivé en bas j’étais completement mort.

L’aprem ça a été un peu plus tranquille, on a été sur l’autre coté de la station, on était dans la poudre avec Johan, il était devant moi, à un moment on s’arrete, lui avait rejoins la piste, moi j’étais au dessus d »une corniche mais je ne voyais pas trop comment ca se présentait, Johan me dit que c’est bon, je peux y aller ça passe. Bon OK, j’y vais, effectivement ça passait, mais je pensais pas qu’il y avait un si gros décroché, je l’ai quand même passé niquel. C’était bien sympa… Comment j’me la péte. Après on a voulu aller se refaire un gros hors piste, le truc ou il faut grimper une montagne pour y acceder et passer entre 2 arbres et des cailloux. Ce coup-ci il y avait un peu trop de cailloux, du coup on a du passer par un autre endroit, arrivé sur le hors piste, je commence à descendre, et là : c’est la cata. J’ai plus de jambes. J’ai quand même réussi à rejoindre la piste en me cassant la gueule 3 fois de suite quand même… Du coup j’ai fini la journée avec ma copine a faire de la piste tranquillement.

Là je sens que j’ai encore mal aux dorsaux, j’ai vraiment du bien forcer samedi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.