C’était il y a maintenant plusieurs années, j’étais au collège, en 3ème et je me cherchait un semblant d’avenir. Je voulais être informaticien, mais au vue de mes résultats en maths, ce n’était pas trop possible…
J’avais été voir un conseillé d’orientation qui m’avait proposé de faire un BAC STI, mes profs eux m’ont répondu qu’avec mes notes, c’était même pas la peine d’y penser…

Du coup j’ai commencé à regarder vers les BEP et BAC Pro. Celui qui m’interessait le plus était un BEP Electrotechnique, j’avais rendez-vous au lycée Monge avec une bonne femme, peut être la directrice, peut être une conseillère d’orientation, je ne sais plus. Je lui ai parlé de ma passion pour l’informatique et là elle m’a dit :

« Si tu aime l’informatique, tu peux faire mécanique-productique, il y a des consoles numérique, tu pourra taper sur un clavier ! »

Sur le coup, je n’ai pas vraiment relevé, mais ça me semblait louche. Finalement j’ai opté pour Electrotechnique et à la Savoisienne, 2 ans plus tard j’entrais en BAC Pro EIE (Equipement et Installations Electrique), 2 ans après (surtout après avoir bien glandé) j’avais mon BAC Pro avec la mention bien, ce qui m’a permis d’entrer en BTS Informatique, puis de faire une licence, une maitrise et un DESS d’informatique.

Pendant les 4 ans passés à la Savoisienne en BEP puis BAC Pro j’ai eu le temps de voir ce qu’étaient les commandes numériques, et franchement, ça n’a rien a voir avec de l’informatique, c’est un peu la même différence entre un boucher et un peintre, pourtant ils utilisent tous les deux des couteaux pour faire leur métier, là c’est pareil, on utilise tous les deux un clavier, mais c’est bien tout…

Vive l’orientation !

9 commentaires sur “Orientation

  1. C’est à se demander à quoi ils servent les conseillés d’orientation : pour ma part ils voulaient me basculer en bac de gestion… Un domaine qui me passionne autant que l’influence de l’argot Serbo-Croate sur le tri des emballages au Lunavut méridional…
    J’ai fait comme j’ai voulu .. avec 25 ans de retard je regrette un peu qu’ils n’aient pas fait leur boulot et je serai peut-être dans la nature à l’heure qu’il est au lieu d’être dans un bureau …

  2. Leur travail c’est de proposer des jobs pour lesquels tu peux réussir étant donné ton dossier. L’aspect humain n’est pas pris en compte, ce n’est pas leur métier.
    Si tu veux faire quelque chose mais que tu n’as à priori pas le niveau c’est à toi de te sortir les doigts du c** pour te donner les moyens d’atteindre tes objectifs.

    Et j’ai fait de la productique/électronique à Monge et je peux t’assurer que ce n’est pas si loin de l’informatique que tu le dis. C’est très bas-niveau mais ça reste de l’informatique pour certaines tâches…

  3. Ouais, il y a la programmation des commandes numériques, mais bon…
    C’est comme en électro, on a programmé des automates…

    Pour atteindre mes objectifs, c’est (hum!) a peu près ce que j’ai fait quoi… (non?)

  4. Je pense surtout qu’il répondent aux objectifs de l’education nationale…
    Pour la reconversion totale je vais miser sur la prochaine vie pour un virage …. j’essaye !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.