C’est au mot près ce que j’ai entendu de la part d’un chef d’entreprise au JT de 20h sur France 2.

Les jeunes n’ont pas d’expérience.
C’est sur, ils viennent de finir leur études, mis à part un stage de 6 mois en fin d’étude (mais qui pour les recruteurs, passe pour du beurre), ils n’ont pas grand chose d’autre à faire valoir.

Qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse d’eux ?
Ben les embaucher, ils ont pas les bras cassés, ils ont de la motivation, des idées et de l’énergie à revendre, ils ne mettrons pas 3 ans à être productif.

Alors qu’est ce qu’il faudrait faire ? Quand on regarde les annonces, il faut toujours au minimum 3 ans d’expérience. Comment un jeune diplômé peut-il avoir 3 ans d’expérience ? Il cummule les stages ? Il enchaine les postes d’intérim ?

Imaginons, un jeune sort avec un Bac+5, et pour avoir de l’expérience, il enchaine les stages, ça veut dire, que pendant 3 ans, il va aller de stage en stage, avec une rémunération allant de 0 à 30% du SMIC. Est-ce qu’on peut vivre avec ça ? Non, pas vraiment. J’ai testé pendant 6 mois, ça marche pas des masses.

Faut arrêter d’être con et de prendre les jeunes pour encore plus con qu’ils ne peuvent l’être quand ils sont bourrés. Si un jour un chef d’entreprise me sort que lorsqu’il a fini ses études, il avait 10 d’expérience sur une techno qui était apparu il n’y a que 5 ans en arrière je vais me foutre sérieusement de sa gueule. Alors arrêtez d’être frileux, de ne penser qu’à vos actionnaires et embauchez du jeune !

18 commentaires sur “« Les jeunes n’ont pas d’expérience, qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse d’eux ? »

  1. JS arrete de faire le con, franchement t’es pas dans un secteur complétement bouché, tu peux pas t’appuyer sur ton expérience perso.
    Les gens qui étaient avec toi en étude ont tous trouvé du taff.
    le seul "hic" c’est que tu n’es pas pret à bouger de Chambéry.
    Tu veux du taff ? Tu en trouves facilement sur Paris, voir sur Lyon.
    Je te fais rentrer dans ma boite si tu veux.
    Certes tu vas pas gagner 3000 net par mois, mais tu pourras la forgé ton expérience.
    sinon pour tes actionnaires, c’est chian d’entendre ça, comme si les PME avec des actionnaires et des stocks options super cotés.
    Et puis pour juger si vite les chefs d’entreprise, en connais tu vraiment ? sais tu le nombre de charge qu’ils doivent payer ?
    te limites tu dans ta réflexion au société énorme qui font des benef et licencie ?
    et au lieu de dire : NON au CPE, on pourrait pas dire NON au CPE mais il faudrait plutot faire ça ou ci…
    après je suis daccord avec toi pour dire qu’il existe un décalage entre les études et le marché de l’emploi.
    ça c’est un vrai problème et c’est pas une histoire de manif qui réglera le bousin.

  2. titou : je parlais pas de moi, ni de mon expérience.
    Mais de la phrase d’un employeur.
    Je sais très bien que sur Paris je trouve un job dans la minute. Même plus rapidement que ça, j’ai juste un coup de fil à passer et je suis embauché dans un SSII.

    Pour les actionnaires, oui, j’ai été très cliché, mais c’était voulu.

    Le CPE, je ne suis pas contre, surtout avec la période "d’essais" ramené à 1 an. De toutes facons, ce que les jeunes n’ont pas compris, c’est qu’un job, si on reste 3 ans dans la même boite, c’est bien le grand bout au début. Donc que la période d’essais soit de 1 an, c’est pas plus mal, le jeune peut se barrer lui aussi quand il veut et sans rendre de compte.

    Pour en revenir à mon billet, c’est vraiment l’impression que m’a donné le chef d’entreprise. Il prennait les jeunes diplomé pour des incompétents dont on ne peut rien faire.
    Je ne pense pas que l’on était comme ça en sortant de nos études.

  3. Je suis assez d’accord avec ce qu’il dit, le patron (en général) n’est pas un gros con qui embauche juste pour avoir le privilège de virer ensuite.

    Par contre, et c’était là le sujet de mon billet, il y en a d’autre qui sont de vrai con.

    Au fait, niKo, tu la reccupère quand ta carte de l’UMP ?

  4. Les jeunes n’ont pas d’expérience, mais pour les plus expérimentés la situation n’est pas forcément meilleure s’ils ont acquis leur expérience dans un secteur en récession… l’adaptabilité, la polyvalence n’est absolument pas prise en considération par la plupart des recruteurs …

  5. dsl mé jeune mais c vraie ke le taf ne cours pas les rues. je conseil a ceux ki galere a trouver du taf et a etre embauché en fixe c’est de faire la blinde de formation, yen a des non payantes pour ce permettre de ce perfectionner et de pouvoir acquérir pleins de connaissances tres intéressantes personnellement ou faite des stages meme sil ne sont pas payer c ken meme mieu de faire sa ke de rester ché soi a sappitoyer sur son sort en ce disan "ya rien dans c’monde, plus de taf, plus rien, comment jvais fer et patati et patata!!!!" !! dans tout les cas nous n’avons pas le choix alors motiver vous a vous enrichir personnellement dans différents domaines, cela ne poura etre que bénéfik pour vous et pour le CV aussi et surtout!! bisous la boulette de dunkerque 20 ans.

  6. Kaldrill

    cpe = 1 an d’essai donc pas de contrat fixe signé = tu part ken tu veu sans pour cela fer la tonne de papiers
    pas cpe = 2 mois d’essai = embauche et o bout de 6 mois tu doi poser ta demission dsl mais sa fai mal sa pour ton prochain patron ki va teprendre!!!

  7. @la boulette : je ne suis pas sûr de te suivre je parle pas le sms…

    Mais que tu partes au bout de 6 mois, cpe ou pas cpe il faudra que tu le justifies à ton entretien d’embauche suivant de toute façon je ne vois pas ce que ça change

  8. C’est bien tout ça, bon je me retrouve sur ce forum un peu tard vu le dernier post. Mais je me marre un peu (je sais c’est pas le moment). Certes des patrons il y en a de toutes sortes bon ou mauvais on peut pas savoir avant de travailler avec eux. Pour l’expérience demandé sur les annonces, je suis d’accord avec le fait que ça dépasse l’entendement.
    Pourquoi? me diriez-vous
    Pourquoi les entreprises ne forment pas plus de jeunes diplomé à l’expérience qu’elles demandent?
    C’est sur que de sortir tout juste des études, c’est pas la performance professionnelle qui va faire grimper les CA.
    Mais réfléchissez et réfléchissons, nous employés et vous patrons, Certes sans patrons nous sommes rien, mais sans nous employés qu’êtes-vous?
    Autant que nous sommes sans vous, donc rien non plus.
    Beaucoup de jeunes sont près à travailler et à gagner l’expérience nécessaire pour être opérationnel le plus vite possible pour votre CA et pour le beau sourire des actionnaires. Mais pour cela formez!!! Créez l’expérience que vous souhaité chez les jeunes qui n’ont pour antant pas encore celle-ci.
    C’est à vous aussi de faire le pas en avant (si ce n’est déjà fait, mais cela devient malheureusement de plus en plus rare).
    Au moyen-âge un maïtre forgeron formait son apprenti sur son temps.
    Là vous me direz que c’est du passé et il faut vivre avec son temps, que je suis "un petit con" …
    Moi je vous réponds qu’une seule chose. Pensez à vos enfants et dites vous aussi que si vous ne faites pas le pas, vous vous retrouverez très bientot sans aucun employé avec expérience et votre entreprise ne finalisera plus ses objectifs. Vos actionnaires vous en voudront plus encore que si vous aviez pris une personne inexpérimenté sous votre aile.
    Sachez aussi que vos employés ne seront pas toujours dans votre entreprise, ils vieillissent comme vous et moi.
    Et là je vous rétorquerez: " murissez et vivez avec votre temps", ‘apparement le moyen age n’est pas si loin de vous que ça" "vieux cons…"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.