Ce week-end fut marqué sous le signe de la rando : Une petite rando/balade depuis le Mont-Saxonnex jusqu’au lac bénit, départ le soir assez tard vers 20h30, picnic sur la rive du lac, petit feu de camp, biere et chips pour aggrémenter le tout.
Retour vers minuit à la lumière du téléphone portable. Y’a pas à dire, on est quand même vachement bien équipé.

Le lendemain, grosse rando de 8h, départ du reposoir, passage par le col des ânes et direction le refuge de gramusset juste avant la pointe percée. Arrivée au refuge vers 13h30, Johan « pensait » (en fait, c’était plutôt l’absence de réflexion là) qu’on serait de retour pour midi chez lui…
En comptant 8h de rando et en partant à 10h, je ne comprend toujours pas comment on peut être à 12h chez lui mais bon…
En tout cas, on n’avait rien à manger, mis à part un brownie Casino et de l’eau.

Johan et Julien sont donc partit pour la pointe percée, quant à Louisa et moi, nous sommes repartit à la voiture.

Au final, malgrès la faim et les taons, c’était une très chouette rando. A refaire jusqu’à la pointe percée la prochaine fois, et avec de la nouriture.

6 commentaires sur “La randonnée sans faim

  1. Ben quoi, vous n’êtes pas montés au sommet??
    C’est pourtant chouette et ce n’est pas trèèèès difficile (sauf si des névés subsistent, délicat) contrairement à ce qu’annonce le lien du post;
    Enfin, vaut mieux pas se casser la gueule; c’est effectivement glissant à certains endroits! Le rocher est complètement patiné par les passages mais c’est si joli! Programmez ça l’an prochain, ça vaut le coup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.