Bloguer ses rêves est un très bon exercice, plutôt sympa, mais pas toujours évident.

La première difficulté est de se souvenir de ce que l’on a rêvé durant la nuit, et même si l’on s’en souvient au réveil, le temps de se retrouver devant son blog pour écrire, les souvenirs se sont estompé et on ne garde comme souvenir qu’une vague sensation…
Je me suis donc acheté un enregistreur numérique, ça me permet dès que je suis réveillé de me raconter mon rêve, de le dater et ensuite de pouvoir réécouter mes notes. Une fois devant un PC, je branche mon enregistreur et je retranscris mon rêve par écrit.

La deuxième difficulté est la retranscription justement, si l’on fait un rêve érotique, il ne faut pas tomber dans le vulgaire par exemple. Le but est de transmettre au mieux les émotions que l’on ressent, de noter les détails qui nous ont marqué pendant le rêve, ce sur quoi on a bloqué pendant un instant.

L’avantage de retranscrire ses rêves dans un blog est qu’on peut les relire facilement par la suite, le système de tag est très intéressant ici, car en taguant correctement chaque billet, on fait ressortir les thèmes les plus rêvés, on voit en un coup d’oeil ce qui nous tracasse ou nous attire le plus.

« Nous sommes faits de la même substance que nos rêves,
et notre petite vie est toute ceinte de sommeil. »

— Prospero de Shakespeare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.