Il a décidé d’affronter les fauves affamés.
Sans nourriture…

Elle est montée au sommet d’une tour.
Pour faire face au vide…

Une autre n’a pas bouclé sa ceinture.
Et a accéléré…

Ils avaient tous du défi dans les yeux.
Comme s’ils étaient enfin libres.
Des photos en témoignent.

Quand il comprendra la raison de ces actes, le commissaire Érick Flamand n’aura qu’une hantise : arrêter l’hécatombe.

C’est ma sœur qui m’a offert ce livre pour noel, je l’ai commencé, il est impressionnant, pas une minute de répits, on est prit dans l’histoire dès la première phrase.

Un peu dur à lire (de part ses propos), il faut que je sois au calme pour pouvoir en profiter pleinement, je ne peux pas trop le lire comme ça sur le pouce…

Sinon, ce week-end j’ai mis en ligne le nouveau thème de mon autre blog, faites un tour et donnez moi votre avis !

Un commentaire on “Peur de Thierry Serfaty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.