Il y a quelques mois de ça, au mois de mai pour être exact, j’ai appris via « copains d’avant » que Louisa était partie en Australie.
Passée la surprise, j’étais réellement content pour elle : elle avait toujours voulu y aller pour voir la grande barrière de corail, les baleines, les kangourous, etc…

Je me souviens avoir envoyé un message via ce service pour lui souhaiter un bon anniversaire, la seule réponse que j’ai eue fut celle du service me prévenant que mon message avait bien été lu.

En début de semaine, je suis retourné sur copains d’avant et j’ai retrouvé sa fiche, je l’ai un peu exploré pour voir ce qu’elle faisait, si elle était toujours en Australie et si elle avait trouvé du travail là-bas.

Je lui ai donc renvoyé un message, assez enjoué pour lui demander de ses nouvelles. Je voulais avant tout avoir quelques nouvelles d’elle, je suis content de sa nouvelle vie, et je me dis que si elle était restée avec moi, elle n’aurait sûrement pas pu vivre ça.

Ça fait maintenant 1 an et demi qu’on est plus ensemble. J’ai abandonné l’idée de comprendre la ou les raisons qui l’ont poussées à me quitter pour un autre et je me suis fait une raison. Elle ne reviendra pas, c’est comme ça.

Quand on était encore ensemble, elle m’avait plusieurs fois demandé si on resterait amis si jamais on se séparerait, je lui avais répondu que pour moi, c’était hors de question.
Quand elle m’a quitté, c’est l’inverse qui s’est passé au final. Elle ne voulait plus avoir de contact avec moi, surtout pour rassurer son nouveau copain, et c’est moi qui cherchais à renouer le contact.

Comme quoi…

Je lui envoie donc mon message, lui demandant de ses nouvelles, si elle avait vu le rassemblement des requins baleines et si elle était heureuse, bref, tout ça quoi.

Et comme la première fois, la seule et unique réponse fut celle du service me prévenant que le message a été bien lu.

Elle ne veut vraiment plus me parler.

À ce point, le lecteur qui me connaît un tant soit peu est en droit de se demander : « Mais, et Marlène ? »

Alors, Marlène.

On a commencé à coucher ensemble, avant même que l’histoire entre Louisa et moi ne soit terminée. Au début, ce devait être une relation « uniquement sexuelle ». Puis on s’est installé en colocation ensemble avec Fred, et maintenant, ça fait un peu plus d’un an qu’on est ensemble.

Nos sentiments l’un envers l’autre ont évolué, je sais que je tiens beaucoup à elle, et qu’elle tient aussi à moi. Jusqu’à quel point tient-elle à moi ?
Aucune idée.

Au cours de notre relation, j’ai eu l’occasion et l’envie de lui dire le fameux « Je t’aime » deux fois.
Deux fois où elle n’a rien répondu.
Je me suis demandé après coup, si je le pensais vraiment ou si c’était mon envie d’être aimé, mon besoin d’amour qui m’avait fait dire ça afin qu’elle me le dise en retour.

Je n’ai pas été surpris du fait qu’elle ne me retourne pas ma phrase qui est une question cachée. Quand on dit : « je t’aime », on sous-entend : « et toi ? ».
Je n’ai pas été surpris car qu’elle m’avait dit un jour qu’elle ne pourrait plus être amoureuse (ou qu’elle a peur d’être de nouveau amoureuse peut-être ?).

Pour l’instant, je sais que je suis bien avec elle, mais je me demande si notre « couple » ne tient pas uniquement parce qu’on vit en coloc’ avec Fred.
Comment cela se passerait si on vivait réellement en couple ?

10 commentaires sur “Putain de vie amoureuse

  1. Je pensais moi aussi qu’on resterai ami. D’ailleurs j’ai toujours gardé de bons contacts avec mes ex, surtout celle qui part en Ecosse bientôt (et ça fait chier, je ne vais plus sortir).
    Mais les raisons de la séparation ont fait que, ben finalement non. A cause sûrement d’un sentiment de trahison…

    J’attends qu’elle me dise la vrai vérité (que je sais) pour qu’on puisse se parler à nouveau, mais ça bien sûr, je sais que je peux attendre.

    Après c’est clair on a besoin d’amour comme tu dis. Le coup du « je t’aime »…je pense qu’il ne faut pas se précipiter, et vraiment être sûr de la réponse de l’autre. Ca m’est aussi arrivé l’an dernier et grand moment de solitude quand t’es à 1896 km de chez toi.

    Elle savait pour toi et Marlène avant votre séparation ?

  2. Oui, elle le savait. Un vraiment moment de bonheur.

    En fait, on était plus ou moins séparés déjà.

    Genre, elle, elle se tapait un mec, et moi, je n’avais pas le droit d’aller voir une autre fille…

  3. Ouais tout à fait c’est ce que je dis dans le texte : « Je voulais avant tout avoir quelques nouvelles d’elle, je suis content de sa nouvelle vie, et je me dis que si elle était restée avec moi, elle n’aurait sûrement pas pu vivre ça. »

    Faut lire avant de dire des trucs ;)

  4. Je pense qu’il ne faut se poser trop de questions à ce niveau là, ce n’est jamais vraiment bon. Il s’agit bien d’un domaine où il n’y a pas grand chose de cohérent ou de prévisible. Même si ce n’est pas toujours facile (ça dépend des personnes), il faut vivre sa vie comme elle vient et ne jamais regarder en arrière.

    Je termine sur une « petite » citation d’Alfred de Musset : « Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux, méprisables et sensuels. Toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées. En fait, comme le dit Mister Alfred de Musset : Le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange; mais il y a une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres, si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arière, et on se dit: J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.