Durant notre voyage en Croatie, nous avons croisé des gens, bien souvent eux ne nous on même pas remarqué, mais mon appareil photo, lui, ne les a pas raté.

Waiting...

Nous étions dans un vaporeto à Venise, j’avais remarqué ce gars sur ce ponton en bois devant une grande maison décrépie, je l’ai mis dans le collimateur de l’auto-focus et j’ai attendu que le vaporeto avance pour m’offrir un angle intéressant de prise de vue. Quand j’ai déclenché, le gars a du me capté, vu le regard qu’il lance dans ma direction…

Vendeuse de broderies

A Dubrovnik, on se baladait dans les petites ruelles, loin des touristes, et perdu au milieu de nul part, cette dame qui faisait des broderies…
Je ne sais pas si elle en vendait beaucoup à cet emplacement mais bon…
Je l’ai doublé, me suis retourné et le temps de cadrer et de faire la mise au point, j’ai pris la photo. Elle a une bonne tête de « Mais qu’est-ce qui me veut celui-là ? »

Vendeuse de broderies et de poupées

Dubrovnik, contrairement à la précédente, elle était dans un endroit beaucoup plus passant et devait vendre nettement plus. Elle est d’ailleurs habillée en costume traditionnel pour mieux appâter le touriste.
Vu qu’il y avait beaucoup de monde, j’ai sortit mon zoom 70-300mm, j’ai fait la mise au point et j’ai attendu qu’il n’y ait plus personne devant l’objectif pour prendre la photo. Par mesure de sécurité j’en ai pris deux ou trois.
C’est seulement en repassant devant elle un peu plus tard que Marlène m’a fait la remarque qu’elle avait un petit pot devant elle pour lui mettre une pièce quand on la prenait en photo. Au final, j’ai bien fait de sortir le 300mm, elle ne m’a pas vu ;) (quel sagouin ce JS)

Pécheur

Sur le port de Dubrovnik (y’a des marins qui chantent), on croise ce vieux bonhomme en train de réparer son filet, la lumière n’est pas super bonne, il est complètement à l’ombre et les bâtiments au soleil sont vraiment en pleine lumière, mais je tente de faire une photo quand même. Je m’approche du bonhomme et lui demande si je peux le prendre en photo : pas de réponse, il n’a même pas bougé d’un pouce, je me demande s’il m’a entendu…
Peut-importe, je cadre rapidement et fait la mise au point sur mon sujet. Je déclenche et vérifie le résultat. Les bâtiments dans le fond sont cramé, tant pis. Le vieux ne m’a même pas adressé un regard… Je continue la visite.

Marché au puces

On change de ville : Split. Une ville assez incroyable, on ne sait pas dans quelle époque on se trouve, un peu toutes à la fois en fait.
Au détour d’une rue, on tombe sur une place avec un espèce de bric-à-broc, je n’ai pas bien compris ce qu’ils vendaient, mais j’ai tout de même pris le temps d’en faire une photo.

Vente de livres scolaire dans la rue

Toujours à Split, sur une autre place, plusieurs gamins avec des bouquins devant eux. Je m’arrête un instant pour essayer de comprendre ce qu’ils faisaient là, je vois des adultes s’approcher, sortir une feuille et comparer les titres des bouquins avec leur liste, et là, je comprend : ils vendent leurs livres scolaire dans la rue.
Je me dis que ça peut être sympa de prendre un de ces gamins avec ses bouquins, j’en repère un et je me met en position. Je crois que j’ai du poireauter 10 minutes debout sur cette place à attendre le bon moment pour prendre cette photo, des gens passaient toujours devant, certains s’arrêtaient juste devant le petit, etc…
Au bout d’un moment un couple est venu le voir pour lui acheter des livres, il n’en fallait pas plus pour rendre cette photo vivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.