Ta gueule.

En novembre, j’avais vendu ma voiture pour qu’on puisse s’acheter un scooter 125cm3. Après avoir laissé passé l’hiver, on a commencé à se poser une question : où est-ce qu’on va mettre le scooter l’hiver et quand on part en vacances ?

  • dans le garage : pas de place
  • chez mes parents ? heu… non.
  • on loue un second garage ? non plus…
  • on le laisse sous le préau ? pas moyen. Ça craint trop.

Bref, en un mot comme en plusieurs : on était baisé. (ou coincé). En tout cas, on trouvait pas de solutions adaptées.

En en discutant avec un collègue qui nous demandais des nouvelles de notre scooter, il nous dit : et pourquoi vous ne vous achetez pas un vélo à assistance électrique ?
Et là on s’est dit : « ah ouaiiissss…. »

Du coup, on a commencé à regarder, on est allé sur le site de décath, hum, c’est cher : 700€ le biclou quand même.
Le soir, on passe à un revendeur de vélo (il parait qu’on dit vélociste), on tombe sur un gars, il nous explique les différents moteurs, les différents motorisations et les batteries.

En gros, y’a 3 moyens d’assister le pédalage :

  1. en mettant un moteur dans la roue avant
  2. en mettant un moteur dans la roue arrière
  3. en mettant un moteur au pédalier

Niveau batteries, elles font toutes 250Watt, ce qu’il faut regarder, c’est l’ampérage :

  1. 8A
  2. 10A
  3. 12A
  4. 18A

Avec une batterie de 8A on a une autonomie d’approximativement environ à peu près 30km. Avec une 18A, on monte à 140 bornes (après, faut foutre des feux rouges, avoir l’as du volant, et hop 1000 bornes !).
On peut compter environs 500 recharges avant que la batterie ne fléchisse.

Par contre, le prix, ah ben oui, c’est pas décath hein. Premier prix : 1300€.
PUTAIN ! 1300€ pour un VELO !

Bon, on continue notre tournée aux renseignements, et là, on apprends que Chambéry Métropole (l’agglo quoi), fait des cheques de 250€ pour l’achat d’un vélo électrique.
Ahhh, cool.

On va donc à la vélostation, et on chope le gars, il nous explique en gros la même chose que le gars sus-cité. Les discours se tiennent, ça roule.

En parallèle, on continue de se renseigner pour d’éventuelles subventions, on a du cul, Savoie Technolac, rembourse 250€ pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.
On en profite pour aller dans un autre magasin, et là, ils ont pleins de vélos électriques, le gars nous explique la technique, au final son discours se tient, il est cohérent avec les deux précédents.
Il nous montre les marques qu’il a, des kalkhoff, une marque que je ne connaissais pas, c’est allemand, il parait que c’est du solide. Internet et mon ami google me le confirme un peu plus tard.

Le prix ? Boarf, pour avoir un bon truc, avec une batterie 8A, 1850€, 2000€ avec une batterie 18A.

Du coup, on en a testé un ce week-end. Pour faire la piste cyclable entre Chambéry et Technolac, 10km de piste (juste la piste hein) : 20 minutes.
30km/h.
Sans forcer.
Par contre, au retour, c’est Marlène qui a pris le vélo électrique, et moi qui ai pris le non assisté. Je l’ai bien senti passer le faux plat montant.
Elle non.

Voili voilu. On va aller se renseigner sur la commande, la taille du cadre et négocier le prix (vu qu’on en achèterait deux, on doit bien avoir quelque chose…). Pis après, restera plus qu’à pédaler.

5 commentaires sur “Pédale !

  1. T’as passé voir à Mondovélo vers le rond-point de Villarcher ? Il me semble qu’ils avaient des Lapierre la dernière fois que j’y suis passé (ça fait un moment je crois).

    Sinon y’a des vendeurs compétents et beaucoup de choix à Veloland à Saint-Alban.

    Mais bon Chambéry-Technolac en vélo à 30km/h ça se fait sans assistance avec un vélo qui a des pneus de ville :) Ou en 10 mn de plus à 20km/h sans transpirer.

  2. Je voulais pas forcément citer les magasins :)

    Le premier magasin qu’on est allé voir, c’est mondovélo, ils ont des giant, avec moteur dans la roue avant.
    Le second, c’est véloland, à St Alban, ils on plus de choix, et ils sont les seuls dans le coin à faire du kalkhoff.

    On a fait le test justement avec deux vélos, un électrique et un non électrique. On a bien senti la différence, tu va vite sans forcer.
    Et vu qu’on a pas la possibilité de prendre de douche au boulot, mieux vaut s’économiser.

  3. Y’a pas de mal à faire de la pub à des magasins qui donnent de bons conseils :)

    Mais bon je trouve ça cher quand même. J’avais regardé à l’époque sur des sites en ligne anglais et les prix moyen c’était plutôt dans les 1000€ et surtout y’avait des vélos pliables plus simples à remonter dans un appart quand y’a pas d’ascenseur.

  4. Oui, c’est cher. Mais quand tu vois que la batterie, c’est entre 600 et 800€ environ…

    Ensuite quand tu compare au scooter 125 qu’on voulait acheter avant : 3000€ le scooter, + les casques + les vestes + l’assurance + l’essence…
    Et ça pour faire le même trajet au final. Ben à terme, ça te reviens moins cher les vélo.

    Les vélo pliables, oui, c’est pratique, pour la ville c’est bien, par contre, pour faire un minimum de route, les roues sont trop petites.
    Et on a un garage à vélo dans l’immeuble par contre, donc pas de soucis de rangement.

  5. Il y a 2 ans, j’avais équipé un B’Twin 7 de chez décathlon avec un moteur Cyclone 250W. Ce sont des moteurs qui se montent sur la chaine.

    Dessus, j’ai fabriqué une batterie 250W 10AH avec des éléments LiFePo4 (la meilleure techno de batteries, moins de 3 kilos)

    en mode tout electrique (sans pédaler) j’arrivais a 20km d’autonomie a 32Km/h :) en pédalant, dans les 80km d’autonomie :).

    Prendre un bon cadre (si tu as un vélo qui tient la route, c’est intéressant) et y mettre un moteur, c’est pas forcément une mauvaise idée. Ca m’avait couté 400 Euros kit moteur + batteries

    par contre, c’est moins pratique que le scooter pour faire les courses :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.