On viens juste de rentrer d’une semaine de vacances en Andalousie, une semaine au bord de la mer, à 1h de Malaga, à Almunecar.

Attention, billet fleuve.

Tout a commencé par un email de Jérôme « ça vous tente des vacances en Espagne ? »
Forcément que oui, ça nous tentait rudement.

On était donc six dans le coup, mes deux potes et nos copines respective. Après avoir trouvé une ville et une maison à louer, l’affaire était dans le sac, il ne restait plus qu’à réserver l’avion et la voiture de location.

Le plus dur a été de se lever le samedi matin à 4h pour aller à l’aéroport, arrivée prévue vers 8h du mat’ à Malaga. On est partit sous la pluie, on est arrivé sous le soleil, déjà écrasant à cette heure matinale.
On récupère la voiture, et un doute nous assaillant, on part vérifier à quelle heure arrivent Jérôme et Meriem.
Merde, ils arrivent à 10h et pas 12h.
Pas de panique, j’appelle, ah, non, mon téléphone n’a plus de batterie. On retourne à la voiture, je prend mon chargeur, et on va dans les toilettes de l’aéroport pour appeler. Après moult essais infructueux, je laisse un message et quelques dizaines de minutes plus tard, j’ai une réponse : « on arrive vers 12h ».
Cool, on a donc bien le temps d’aller faire les courses au carrouf du coin.

Direction, donc, le supermarché à coté de l’aéroport.

Ce qui nous a vraiment surpris là bas, c’est la taille des allées, super large, et le contenu des étales. Il n’y a pas grand choix, par contre, tout les conteneurs sont en format maxi. Les bouteilles d’huile, d’eau, etc se vendent en 2 ou 5 litres, et le format le plus répandu est le 5L. Tout est démesuré.
Après avoir arpenté le magasin dans tous les sens, on a réussi à trouver tout ce qu’on voulait, même un fromage en forme de nichon.
La classe.

On retourne à l’aéroport pour récupérer Jérôme et Meriem, et direction la maison.
On avait prévu le coup, on avait pris le GPS. Il nous a bien aidé. Il suffisait juste de rater deux fois les intersections recommandées, et on est tombé directement sur la maison. Gros coup de bol.

La maison était super sympa. L’intérieur, bien qu’un peu vieillot était pas trop mal, on s’en foutait un peu, nous n’avons jamais mis les pieds dans le salon, ni la salle à mangé. Le plus important était l’extérieur.
Un grand jardin, arboré d’avocatiers, de figuiers et d’autres arbres, le tout parsemé de cactées et plantes grasses, une terrasse ombragé avec une grande table, un super barbecue à proximité, et une petite table à l’ombre sous les avocatiers.
Inutile de préciser que nous avons passé là la majorité de notre temps lorsque nous étions à la maison.

Petit détail, la maison était en haut d’une colline, à 1km de la plage. Autant pour y aller, c’était tranquille, que pour rentrer…
Les deux premiers jours, nous étions trempés de sueurs le temps de remonter, d’ailleurs, même lorsque l’on marchait en ville, nous étions tout suant.
Heureusement, nous avons réussi à nous acclimater. Ça nous a éviter de passer notre stock de T-Shirt en 3 jours.

JR et Nelly nous ont rejoint le dimanche midi, nous étions en ville en train de cherche notre pitance. Marlène et Meriem sont allé rejoindre les nouveaux arrivants pendant que Jérôme et moi parcourions la ville, un dimanche midi à la recherche d’un poissonnier.
Poissonnier que nous n’avons jamais trouvé d’ailleurs.

Nous nous sommes rendu compte assez rapidement que la recherche de nourriture allait nous prendre beaucoup de temps. C’est qu’à six, on mange beaucoup.
Heureusement, il y avait un marché gigantesque où l’on pouvait trouvé tout ce que l’on voulait : poissonneries, boucheries, primeurs, herboristes, etc…
Et pour le reste il y avait un Lidl et un Dia.
Nous n’avons trouvé que plus tard un supermarché plus près de chez nous qui était encore plus fournit que le Dia.

Une fois le problème de l’alimentation résolu, il ne nous restait plus qu’à profiter.
Petit dèj le matin vers 10h, ballade en ville + commissions ensuite, apéro vers 13h, barbuc, sieste, vers 17h plage, et pour finir, en début de soirée (vers 20h) apéro, toujours suivit d’un barbuc. La soirée se terminait généralement vers 1h du mat’.

C’était un peu comme ça tous les jours, pas de stress.

Le mardi par contre, c’était la grosse journée : on allait visiter Grenade. Donc il fallait se lever tôt et partir vers 8h du mat’.
Une heure de route après, en traversant la Sierra Nevada, on arrive pile poil au parking.
Le temps de se repérer dans la ville et de trouver de quel coté nous voulions aller, on se dirige vers le vieux quartier Maure de la ville. Ambiance Casbah et Médina. Puis direction l’Alambrah.
Un grand palais, où on a poireauté pendant 1h en plein soleil.
Le palais est immense, architecture Mauresque, avec des versets du Coran gravés dans le marbre.
La visite se poursuit avec les jardins, beaucoup de fontaines, et très ombragés.

On finit notre journée à Grenade dans une Bodega, une des plus ancienne de la ville.
On boit des bières accompagnés de tapas. Délicieux.

Le jeudi fut pour moi une très longue journée aussi.
Je me suis levé vers 7h30, et vers 8h, avec Jérôme et Mériem nous sommes allés nager.
Vers midi, nous sommes tous allé à Nerja, visiter la ville, puis, nous avons laissé JR et Nelly pour aller visiter les grottes.
Les grottes de Nerja possèdent la plus grosse colonne d’Europe, c’était réellement très impressionnant.
Nous avons terminé la soirée en allant dans un bar a tapas à Almunecar. Là, les tapas étaient offertes avec les consommations, autant dire qu’on a pas mal consommé…
90€ à 6 personnes, ça va. C’est vraiment pas cher.

Le vendredi, nous avons fait une journée plage. On a bien cramé. Heureusement qu’il y avait du vent et la mer pour nous rafraichir.

Et finalement, samedi, retour au bercail. On est arrivé vers 15h à Chambéry, une heure après il pleuvait.
Si ça continue comme ça, on aura perdu tout notre bronzage d’ici la fin de la semaine.

Déprime…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.