Ben les cocos, ça faisait bien longtemps que je n’étais pas venu écrire par ici.
Beaucoup de lectures, beaucoup de travail, et beaucoup de travail. (oui, j’ai deux métiers).

Bonne nouvelle, j’ai terminé les Aventuriers de la mer.
Superbe, c’était vraiment bien, je me suis régalé. J’ai un autre cycle de Robin Hobb en attente qui se passe toujours dans le même monde et dont l’histoire est plus centrée sur les dragons.
Marlène m’a offert à noel les deux premiers tomes, je les fait patienter un peu, je me les gardes.

Ensuite, j’ai lu les 3 tomes du roman graphique de Manu Larconnet : Blast.
Juste énorme. Graphiquement, scénaristiquement… Tout est aux petits oignons.

Pour continuer dans ma foulée : « je lis des trucs pour reposer mon cortex », j’ai lu le 1er tome d’Entropia, de Maxime Chattam, ça reprend les même personnages de « Autre monde » là où on les avait laissé, et ça repart pour une aventure.
Rien de bien folichon, c’est pour les mômes, ça se lit comme de rien tout en laissant un arrière gout de « n’y revient pas ».

Et pour finir, j’ai lu « Dans les forêts de Sibérie » de de Sylvain Tesson.
Bon, là, rien que quand tu sais que c’est un prix Médicis, ça pose d’entrée de jeux le niveau.
Oui, c’est bien écrit (heureusement) et oui, c’est un bouquin qui me parle.
Un gars qui se barre tout seul comme un con pendant 6 mois dans une cabane de 9m2 au bord du lac Baikal, ça me parle. On rentre dans la catégorie phantasmes.
Si vous croisez ma mère et que vous lui demandez ce que je voulais faire quand j’étais petit, réponse : « Trappeur dans le grand nord ».
Je suis fan du film « Into the wild », je dois être un des rares à ne pas m’être endormi en regardant « Le dernier Trappeur », donc forcément, lire un livre où le gars fait l’ermite, ça fait écho en moi. Ce qui est assez paradoxal, vu que je n’arrive pas à passer 2h seul, sinon je m’emmerde au plus profond sans rien savoir quoi faire de mes dix doigts.

Bref.

Et là, du coup, ben j’ai tenté de reprendre la lecture de la Divine Comédie, mais non, vraiment trop dur à lire, il faudrait que je lise au moins 50 livres sur la mythologie, sur l’histoire et sur la théologie pour arriver à comprendre les canto.
Pour chaque chant, il y a des notes explicatives qui sont quasi aussi longues que les vers…

Du coup, Marlène m’a passé un bouquin sur la confiance en soi, ça a l’air sympa, j’ai déjà lu le titre ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.