Dans la vie, il y a des moments où il faut rester dans sa file, ne pas en sortir au risque de créer un bordel monstre.

Non, je vais pas parler d’UMP, ni même de politique, mais plutôt de l’accident de voiture qui nous est arrivé il y a deux semaines sur la VRU de Chambéry.

On roulait tranquillement sur la file du milieu, la file de droite étant chargée et roulant moins vite que nous. On arrivait au niveau de la sortie 15 dans le sens Chambéry/Aix-les-bains, je fait une remarque à Marlène comme quoi ça ralentit devant, elle freine et comme ça, d’un coup, une voiture qui se trouvait à côté de nous viens nous faire un câlin.
Il n’y a pas eu de choc violent, Marlène a su rester sur sa file et ne pas aller se coller contre une autre voiture de la file de gauche, je vois le rétroviseur droit partir en morceau et d’un coup, je sens que le pneu droit est crevé.
Bon, j’me dis que la matinée commence bien, que ça va être chiant de changer la roue et tout ça, mais au moins, il ne pleut pas.

Le gars de l’autre voiture me fais signe qu’il va se garer plus loin, on le suit, et on se gare derrière lui.
Marlène lui dit « Ben alors ? On change pas de file comme ça sans regarder », et l’autre lui répond « Ben, ça freinait, et plutôt que de me faire rentrer dedans par derrière et vu que je prenais cette sortie, j’ai changé de file. »
Logique imparable : j’ai pas envie de me faire rentrer dedans, et vu que je tourne à droite, je tourne à gauche sans regarder.

Bon, le gars a pas été chiant, on avait un constat dans la voiture, on l’a remplis, on a fait un joli petit dessin, et pendant ce temps là, j’ai changé la roue.
Quand elle a été remontée, on s’est aperçu que la roue touchait le bas de caisse. Et là, on s’est dit : pas bon. Effectivement, en reprenant la voiture, je me suis vite rendu compte que la direction avait été touchée et qu’il y avait un gros soucis. Donc direction notre garage habituel qui n’était pas loin du tout.

Je vous épargne, l’arrivée au garage, et la tête du garagiste quand il a vu la roue.
Bref, un collègue nous a ensuite déposé à l’assurance, on a montré le constat : c’est clair, c’est 100% de la faute de l’autre conducteur, pas de soucis de ce côté là. La chance nous sourit une fois de plus, le garage juste à côté de là où on a posé notre voiture est affilié à l’assurance, donc on aura rien à débourser.

L’expert passe, il dit qu’il y en aura pour à peu près 2000€ de réparation, mais que la carte grise va être bloquée en préfecture, et qu’un contrôle technique sera fait une fois les réparations effectuées pour vérifier qu’il n’y a pas d’éléments de sécurité qui ont été touchés. La carte grise sera débloqué une fois le contrôle technique passé.
Par contre, il nous dit que le garage ne pourra pas prendre en charge la voiture avant 2 semaines, mais qu’on peut la faire changer de garage.
Dont acte. On change de garage.

Et maintenant, ben on attends, y’en a pour a peu près 3 semaines de réparations, entre les réparations effectives, le contrôle technique et le suivi par l’expert.
Donc on attends et on a plus de voiture, on aura peut être une voiture de courtoisie début décembre…

A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.