Je viens de mettre à jour mon blog perso.
Un nouveau nom de domaine, plus court, une migration sous wordpress, et un paquet de tests pour faire ce que j’avais envie qu’il fasse, quelques heures de hack de plugins, et voilà.

L’idée de base est de tout écrire à partir d’ici et de publier partout, d’un coup. C’est ce qu’on appel le POSSE (Publish (on your) Own Site, Syndicate Elsewhere).
Pour l’instant, ça publie directement vers twitter et facebook. Google + n’a pas encore d’API pour écrire, il existe des plugins un peu crade, à tester…

Comme je fais du , les gens peuvent commenter directement sur facebook ou twitter, et là, ce qu’il y a de bien, c’est que j’ai deux plugins qui vont directement me récupérer les commentaires et me les ajouter dans wordpress.
Toutes les discussions se retrouvent donc au même endroit.

Il y a encore quelques petites bricoles, comme un thème responsive et sémantique, le support des et un raccourcisseur d’url.

J’ai encore pas mal de trucs à tester, et ça va évoluer dans le temps, suivant mes découvertes sur le

Alors, vous en pensez quoi ?

7 commentaires sur “Mise à jour du blog #indieweb #posse

  1. Hmm, intéressant, je ne connaissais pas. Qqch de bidirectionnel donc. Tu éparpilles partout et tu rapatries tout… C’est de la pêche au filet ça ! Attention de pas racler trop le fond ;-)

    • On peut voir ça comme ça oui.
      C’est surtout centralisé, évite l’effet « silo » des réseaux sociaux, et permet « normalement » une plus grande pérennité des données.

  2. Migration d’un répertoire en cours. En bref, réinstallation d’une vieille instance endormie de WordPress dans le répertoire « xtof.me/b" (b comme blog… L’ancien /blog étant désormais redirigé dans ce répertoire)
    Objectif : poursuivre les expérimentations de conversations sur indieweb
    activer l’extension webmention pour accéder à quelques fonctionnalités conversationnelles sur l’indieweb
    disposer de raccourcis-URL plus courts et intégrant la date du post
    et d’autres optimisations à documenter au fil de l’eau sur la page de référence WordPress sur indiewebcamp.
    Détails techniques
    Installation et Réglages

    structure personnalisée de la date au format AAAA-MM-JJ
    Installation WordPress en 5 minutes (Hébergeur OVH – création d’une nouvelle base de données fraîche)
    Activation de l’extension Akismet installée par défaut pour lutter contre le spam de commentaires.
    Exportation des contenus provenant de l’ancien répertoire puis importation sur cette instance
    Réglage des permaliens sur un schéma date/nom_du_post, avec la date réglée au format AAAA-MM-JJ
    Installé le thème SemPress toujours recommandé pour le support de microformats2. (Alternative possible : installer l’extension wordpress-uf2 pour activer quelques classes microformats2 sur n’importe quel thème WordPress.
    Redirection permanente du répertoire /blog vers /b afin d’éviter la duplication de contenus tout en maintenant les anciennes URLs.
    Installation et Activation d’Extensions
    Première brique cruciale pour évoluer sur l’indieweb : l’extension webmention pour WordPress
    Installation ok
    Malheureusement toujours la même erreur fatale à l’activation ? Situation débloquée en ligne avec l’aide de Jean-Sébastien aka @jihaisse (l’installation est désormais bien activée et son bon fonctionnement reste à vérifier sur le nouvel item « Replies »)

    L’extension WP-HUM pour raccourcir les URLs (exemple de raccourci-url pour ce billet : http://xtof.me/b/b/1)
    JetPack pour poursuivre les essais de syndication et de partages sur les silos sociaux. (En attente de la nouvelle version de SharePress)
    hreflang-flag pour ajouter une petite icône drapeau aux liens dotés d’un attribut hreflang
    Mozilla Persona (BrowserID) pour me connecter par e-mail et éviter les routines de pertes de mots de passe.
    Better WP Security : (…) Renforce la sécurité de votre site WordPress en cachant les zones vitales, protège l’accès des fichiers importants via .htaccess, empêche les tentatives de connexion en force (brute-force), détecte les tentatives d’attaque, …
    G+Blog. Greffon pour rapatrier automatiquement quelques posts filtrés sur G+.
    … Et bien d’autres en cours de tests à désactiver et/ou supprimer sous peu.

    Prochaine étape… Love
    Attention, selon les dires des validateurs (W3C et microformats), le code généré demeure sale et non recommandable. Beaucoup d’optimisation à faire (extensions à supprimer, thèmes plus propres à trouver, etc.)
    Le plus fun envoyer des déclarations d’amour. À savoir, tester quelques webactions « Like » Fédéré dans la Confédération…. Et tant d’autres réponses expérimentales à produire sur d’autres instances du web indépendant.
    Partager:Partager

  3. Décidé de m’attaquer à un gros chantier tech, à savoir migrer le répertoire hébergeant une branche WordPress. Pour être plus précis, migrer une vieille instance de blog WordPress qui souffrait d’attaques incessantes et de tentatives d’intrusions vers le répertoire « xtof.me/b" (oui, facile b comme blog… ! L’ancien répertoire /blog sera redirigé (sous peu) vers ce répertoire afin de maintenir les URLs.)
    Tâche facile pour n’importe quel geek me direz-vous !
    Mais étant toujours non programmeur, nul aussi bien en PHP qu’en administration serveur, la manipulation de WordPress demeure toujours ici un sacerdoce. Je prends ce chemin de croix avec plaisir. Phase d’apprentissage et de souffrances dans l’attente de motorisations/solutions simples et modernes, installables en un clic. Des motorisations rêvées, esquissées et attendues dans les mois à venir, qui nous permettront enfin redevenir plus simplement seuls maîtres à bord de nos propres données et contenus diffusés sur l’internet public.
    En attendant de trouver une motorisation plus simple que WordPress pour rester dans le jeu conversationnel de l’indieweb, je compte repartir durant les prochaines semaines sur WordPress pour poursuivre quelques expérimentations joyeuses sur le web indépendant. Et ce avant d’envisager la prochaine migration de données vers une motorisation plus moderne (sans doute Jekyll grâce à l’aide de href, dév chevronné que vous pouvez croiser sur le canal irc #indiewebcamp sur freenode.)
    Contraintes : Respecter les Principes Indieweb
    Des principes-clés très simples rappelés par Tantek la semaine dernière (lors de l’atelier du W3C « Workshop on Social Standards: The Future of Business« ) et pouvant se résumer à 3 mots-clés :
    #OwnYourData
    #Selfdogfood
    #POSSE
    Plan de Route
    À cette heure, j’essaierai de rester concentré sur trois points.
    Optimiser les techniques pour POSSEr les contenus sur les silos. Les extensions testées précédemment étaient imparfaites. L’idée sera de documenter au fil de l’eau sur la page de référence WordPress sur indiewebcamp.
    Activé l’extension webmention pour implémenter le protocole de communication-clé de l’indieweb. Usages prévus à partir de cette instance indépendante : commentaires, réponses, favoris, reposts et likes sur quelques sites d’amis et nouveaux venus dans la petite Confédération.
    disposer de raccourcis-URL plus courts et intégrant la date du post : des URLs plus parlantes et ayant plus de sens.
    Détails Techniques
    Installation et Réglages

    structure personnalisée de la date au format AAAA-MM-JJ
    Installation WordPress en 5 minutes (Hébergement mutualisé chez OVH + création d’une nouvelle base de données fraîche)
    Activation de l’extension Akismet installée par défaut pour lutter contre le spam de commentaires.
    Exportation des contenus provenant de l’ancien répertoire puis importation sur cette instance
    Réglage des permaliens sur un schéma date/nom_du_post, avec la date réglée au format ISO-86-01 AAAA-MM-JJ
    Installé le thème SemPress toujours recommandé pour le support de microformats2. (Alternative possible : installer l’extension wordpress-uf2 pour activer quelques classes microformats-2 sur n’importe quel thème WordPress.
    Redirection permanente du répertoire /blog vers /b afin d’éviter la duplication de contenus tout en essayant de maintenir les anciennes URLs.
    Installation et Activation d’Extensions
    Première brique cruciale pour évoluer sur l’indieweb : l’extension webmention pour WordPress
    Installation ok
    Malheureusement toujours la même erreur fatale à l’activation ? Situation débloquée en ligne avec l’aide de Jean-Sébastien aka @jihaisse (l’installation est désormais bien activée et son bon fonctionnement reste à vérifier sur le nouvel item « Replies »)

    L’extension WP-HUM pour raccourcir les URLs (exemple de raccourci-url pour ce billet : http://xtof.me/b/b/1)
    JetPack et Social : 2 extensions fonctionnelles pour la syndication (partages) sur les silos sociaux.
    Note sur SharePress : Extension achetée/testée l’année dernière.Recommandée en 2012 sur le site de l’indiewebcamp.
    Mise à jour payante depuis pour une version 3 promettant de pouvoir POSSE-ter sur G+.Statut : extension abandonnée.
    (Support orientant vers une version développeur multi-sites à plus de 70 USD–Acheté v.3. mono-site à des fins de test. reçus en échange :  numéro de licence + lien vers une v.2
    – Fonctionnalité de post sur G+  inexistante.
    – Réglage pour POSSEr vers FB toujours aussi délicat.Conclusion : Extension non recommandable.
    Efforts #indieweb à orienter sur alternatives plus libres.)

    hreflang-flag pour ajouter une petite icône drapeau aux liens dotés d’un attribut hreflang
    Mozilla Persona (BrowserID) pour me connecter par e-mail et éviter les routines de pertes de mots de passe.
    Better WP Security : (…) Renforce la sécurité de votre site WordPress en cachant les zones vitales, protège l’accès des fichiers importants via .htaccess, empêche les tentatives de connexion en force (brute-force), détecte les tentatives d’attaque, …
    G+Blog. Greffon pour rapatrier automatiquement quelques posts filtrés sur G+ en mode PESOS (non recommandé).
    … Et bien d’autres en cours de tests à désactiver et/ou supprimer sous peu
    Snowflake pour tenter de POSSEr sur G+ (cherche aide pour la faire fonctionner)

    Prochaines Étapes : Optimisation et Love #indieweb…
    Attention, selon les premiers retours des validateurs (W3C et microformats), le code généré demeure sale et non recommandable.
    Beaucoup d’optimisations à faire (extensions à supprimer, etc.). Dans, le désordre, je prévois ces prochains jours :
    L’installation sur une autre branche d’une instance WordPress dédiée pour l’hébergement de signets (inspiration exemple trouvé chez Aaron Parecki)
    De m’essayer au « conversationnel indieweb » avec des « déclarations d’amour et/ou like sur le web indépendant. » À savoir me contenir à essayer de fuir au maximum l’addiction de répondre directement dans les silos pour tester quelques webactions « Like » Fédérés dans la Confédération…. Et tant d’autres exemples dans la jungle de réponses expérimentales à produire en français pour promouvoir l’essor de l’indieweb francophone.
    PartagerGoogle +1LinkedInFacebookTwitterPocketEmailImprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.