Le CESE Européen adopte l’avis « Pour une consommation plus durable : la durée de vie des produits de l’industrie, et l’information du consommateur pour une confiance retrouvée »

L’avis du Comité Économique et Social Européen recommande :

  • L’interdiction des cas flagrants où l’appareil est programmé pour s’arrêter à la suite d’un nombre prédéfini d’utilisations.
  • Un soutien massif à la filière réparation (Des études sur les produits électriques et électroniques, pilotées par l’Ademe, montrent que seuls 44 % des produits tombant en panne sont réparés),
  • Un encouragement aux démarches de normalisation portant sur les durées d’utilisation,
  • Un appel à l’exemplarité de la commande publique,
  • L’affichage de la durée de vie des produits, ainsi, qu’à titre expérimental, d’un prix à l’année d’utilisation,
  • L’extension des garanties minimales,
  • La mise en place en 2014 d’une grande table ronde européenne,
  • La création d’un observatoire européen de l’obsolescence programmée.

Lire l’article sur le site de la Fondation Nicolas Hulot

Un commentaire on “Obsolescence programmée : un avis Européen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.