Ce dimanche avec mon pote, on s’est fait le tour du lac d’Aiguebelette. La course ayant lieu le 5 juin et n’ayant jamais couru sur une aussi longue distance, j’avais un peu le bide en vrac le weekend dernier rien qu’en y pensant.

J’ai donc pris pas mal sur moi, et j’ai essayé de ne pas m’en faire une montagne, au pire je marcherais si jamais j’en venais à me cramer.

Le temps était idéal pour une course à pied. Plafond nuageux à 1000m, on ne voyait même pas le sommet des montagnes, 9°C, un peu frais, mais au moins on ne risque pas de trop suer.
Après un brief avec mon pote coach sportif, il me conseil de courir à 10km/h pendant les 2/3 de la course et de faire le bilan à ce moment là. A moi de voir si je continue comme ça, si j’accélère ou si au contraire je ralenti.
Bref, toutes les possibilités sont émises, on fait le départ.

Au final, en courant à 10km/h (6min/km), je peux tenir sans me fatiguer sur les 17km. Vraiment. Je ne pensais pas ça possible, je me suis surpris moi même, au bout de 12km j’étais nickel, même pas essoufflé, j’ai donc commencé à accélérer doucement pour finir les 17km en 1h45 tranquillement sans avoir jamais été dans le rouge.
Tel que j’étais, je pouvais continuer sur un semi.

Cette semaine, je vais continuer l’entrainement, tranquillement sans trop forcer et du coup, le 5 ça devrait se passer facilement, je pense pouvoir descendre sous les 1h45, mais on verra… Je ne me met pas la pression.

Article fait un peu pour Julien qui doit s’impatienter de me lire…

10 commentaires sur “Reco des 17km du tour du lac d’Aiguebelette

    • 1h47. J’y suis allé tranquille, il faisait plus chaud et ça se sentait.
      Bien passé, pas de douleurs particulières, mes genoux sont en bon état.
      Prochain objectif : semi-marathon :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.