On en pense ce que l’on veut, l’écriture inclusive permet d’écrire des fois plus rapidement.

Plutôt que un/une humain/humaine, on peut écrire un.e humain.e, gain d’espace et de temps d’écriture.
Pas forcément de lecture.

Bon pour les humains, ok, pour les chiens, ça donne ça :

Un.e chien.ne

Toujours ok, idem pour les chats, ça fonctionne bien.

Par contre, avec les chevaux, comment ça marche ?

un.e.x étalon.jument.hongre

J’y perds mon Français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *