Le truc que j’aime pas, c’est les cyclistes qui se trouvent trop bien pour rouler sur la piste cyclable et qui préfèrent rouler sur la route, faisant ainsi chier les automobilistes et se mettant en danger.

(C’est pour ça que je les insultes à chaque fois que j’en croise…)

7 commentaires sur “Truc que j’aime pas

  1. Moi c’est les cyclistes qui roulent sur les trottoirs alors qu’ils devraient être sur la route (quand il n’y a pas de piste cyclable bien sûr)! Parce qu’à pied, oui je le dis: c’est chiant!
    Chacun son problème héhé ;)

  2. Moi c’est les cyclistes qui roulent à 50 à l’heure sur une piste cyclable bourrées de monde genre samedi après midi jour des balades à vélo en famille. Il y a aussi ceux qui roulent sur la route parce qu’il en ont marre quitter la piste pour cause de voitures mal garées… mais là je les comprends…

  3. Et moi c’est les piétons qui restent plantés aux milieux des pistes cyclabes ou qui marchent côte à côte histoire de bien monopiliser toute la largeur.

    Et puis les voitures qui croient que les pistes cyclabes c’est des places de stationnement et que tu dois risquer ta vie dans une rue à sens unique pour les contourner…

  4. A tous ceux qui critiquent les cyclistes en arguant du fait que ceux ci ne roulent pas sur LEURS pistes cyclables, je réponds que c’est gens n’ont jamais mis leurs fesses sur une selle de vélo et encore moins leurs roues sur une piste cyclable. Car si c’était le cas ils sauraient que la piste cyclable est toujours jonchée de graviers, déchets divers et variées qui représentent de véritables dangers pour les pneus. Quand ces personnes auront changées (si elles savent le faire eux même!) trois fois de chambre à air en l’espace de deux ou trois kilomètres et bien naturellement elles poseront leurs roues sur la route!

  5. C’est bizarre, moi j’ai jamais crevé sur une piste cyclable…

    Et il faudra m’expliquer à quoi servent alors les petits engins de nettoyage qui parcourent les pistes avec des brosses.

  6. ils parcourent plutot le bas coté de la route et éjectent les divers débris vers la piste cyclable.
    mais j’ai bien l’impression que tout cela dépend des différentes villes

  7. Moi ce que j’aime pas c’est le dédain de beaucoup de municipalités et d’agglo pour les cyclistes. Sur celle d’annecy et c’est un peu partout pareil, tu enchaines des pistes cyclables dédiées à l’écart, des pistes matérialisées sur le bord de la route, des passages sur le trottoir et l’absence de pistes. Dans ces cas-là, le plus sur est finalement de rester sur la route, ça évite de crever sur les débris (et je ne parle pas de l’hiver : chaussées déneigées mais pas les pistes cyclables rapidement recouvertes d’une belle couche de glace) et plus onéreux de niquer les roues à force de passer des trottoirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.