Depuis Avatar, impossible d’aller au cinéma sans avoir au moins un film en « 3D ». Le film où il faut se coltiner une paire de lunettes sur le pif pendant 1h30 (minimum).

Hier soir, sortie ciné avec des potes (et ma copine), on va voir le dernier Pixar : Toy Story 3.
Forcément, le film est en 3D, et il faut des lunettes. Avant tout, je vais revenir un peu en arrière et expliquer rapidos les technologies utilisées.

Quand Avatar est sortit au ciné, le Pathé à côté de chez moi s’est équipé vite fait. On avait été les voir genre 2 mois avant pour leur demander quand est-ce qu’ils allaient équiper les salles et la réponse, plus ou moins évasive, situait l’action à dans 6 mois minimum, voir 1 an.
Ne voulant pas rater une manne financière, ils ont bousculé leurs plans et ont équipés les salles. Ils ont utilisé un système avec des lunettes dites « actives », ça marche à piles, les verres gauche et droit clignotent 1440 fois par seconde en alternance afin de recréer l’illusion de profondeur (3D quoi). Pour ça, il a fallut changer une partie du projecteur.
Un suplément de 3€ était demandé pour « la location des lunettes ».

Depuis peu (je l’ai appris hier), ils ont changé de techno. Ils utilisent les lunettes passives Real 3D. Les lunettes sont plus légères, mais il faut changer tout le projecteur et l’écran. La première fois qu’on va voir un film au ciné, il faut payer un surplus de 3€ : 2€ pour le film et 1€ pour les lunettes que l’on gardera et que l’on pourra réutiliser à toutes les séances.

Ouais, déjà là, ça flaire un peu l’arnaque, avant on payait 3€ pour la loc des lunettes, maintenant, on payera 2€ juste parce que le film est en 3D…
Quand j’ai posé la question à une responsable, elle m’a répondu que les 2€ venait du fait que le distributeur leur faisait payer plus cher les films en 3D. Mouais…
Je passe outre le fait que sur le site de réservation en ligne la mention pour « acheter » une paire de lunettes est un peu floue…

Bref. Toy Story 3.
On rentre dans la salle, les bandes annonces passent, et arrivent les réclames. Et là, gros panneau : « Veuillez mettre vos lunettes. »
OK !
Une pub pour les bonbecs Haribo. La 3D est bien foutue, les bonbons volent dans tous les sens, j’ai faillit foutre une claque à mon voisin de devant en voulant en choper un… Une autre pub pour Oasis, moins bien faite, un peu floue sur les éléments trop proches…
Re panneau « Attention cette bande annonce est en 3D, veuillez mettre vos lunettes ». Heu ok, c’est bon, j’avais pas eu le temps de les enlever…. Et là, c’était la bande annonce du film « le dernier maitre de l’air ». Au bout de 10 secondes, un doute m’assaille, je vire les lunettes et ah, ben ouais. Y’a pas de 3D. Juste un poil de cul dans le fond les machins sont un peu flou, et encore… Au final, j’ai regardé toute la bande annonce sans les lunettes, ça m’a pas dérangé. Se seraient-ils trompé de version de bande annonce ?

Bon, après ce petit « fiasco », le film commence, on a encore droit à un « Le film est en 3D, veuillez mettre vos lunettes », et hop, bienvenue dans le monde de Pixar.
Je pensais qu’ils étaient fort chez pixar en 3D, c’était un peu leur coeur de métier à la base, et j’avais vu « la haut » et la 3D était bien foutue, y’avait vraiment de la profondeur, du relief… Là que-dalle. Oui, si, c’était un peu flou (et encore ça dépendait des scènes), mais franchement, je me suis demandé quoi…

Donc si on résume, on paye déjà pas mal cher le ciné : 9,50€ la place plein tarif, il faut encore rajouté 3€ (ok, 2€ par la suite) ça fait du 12,50€, tout ça pour voir un film en « 3D » qui n’en est pas.

Il y a un truc que j’aimerai bien savoir. A combien revient réellement le prix d’une place de cinéma, et combien de bénéfice ils se mettent dans la poche ?
Tous les ans le prix du ciné augmente, et on a de plus en plus de pub avant les films et de moins en moins de bandes annonces. Alors soit les distributeurs font payer un tarif exorbitants leur films, soit, je sais pas. Le prix du matériel ?

Le pire dans cette histoire, c’est que le client est obligé de voir les films en 3D au cinéma, il n’y a plus aucun moyen de voir ces films en 2D « normal ». On avait cherché pour Toy Story un ciné qui le passait en normal, il n’y en avait pas dans tout le département.

Je pense que c’est la dernière fois où je vais voir un film en 3D au ciné, mis à part peut-être au futuroscope (là bas, ça claque), et les films, on attendra soit la sortie en DVD soit en VOD, et ça nous reviendra bien moins cher…

7 commentaires sur “La 3D au cinéma

  1. Le 3D et l’appat du gain (pour les distributeurs)…..

    Moi mon cheval de bataille c’est trouver les film en VO (sous-titré quand même) chose quasi-impossible dans ma ville.
    Déjà, les sorties nationales, on connait pas.

    Le jour où j’ai un film en 3D, en VOST, et en sortie nationale…..ben ça veut dire que j’aurai déménagé. :D

  2. Le pire, c’est quand t’as un problème de synchro entre les 2 yeux (pas si rare que ça) qui te fout un mal de crane insupportable avec les lunettes 3D. Quand t’as pas moyen de voir le film en 2D, c’est perdu …

  3. @Glabou : Ouais, j’aimerai bien savoir à combien ça leur revient une place de ciné…

    @Hellcat : Cool le T-shirt :D

    @Kaldrill : Merci de ta participation… J’te reconnais bien là. (Mais t’as pas tord)

    @Skwi : Oui, sans compter les 2% de la population qui ne voient pas la 3D…

  4. T’as pas eu le court métrage « Jour & Nuit » avant le film ? Celui-ci (excellent d’ailleurs) met vraiment en avant les possibilités de la 3D sans forcément en mettre plein la vue.

    Je sais pas ce qu’ils ont foutu avec Toy Story 3 pour la 3D mais ce n’est absolument pas exploité. C’est clair que pour ce film c’est du foutage de gueule de le sortir uniquement en 3D.

    Je suis allé voir le même jour « Le Voyage Extraordinaire de Samy » (un truc avec une tortue, pour les petits alors que Toy Story peut vraiment être apprécié à 100% par des adultes) et là la 3D prend tout son intérêt et est vraiment utilisée à fond.
    C’est sans doute + facile c’est vrai quand les personnage se déplacent vraiment dans les 3 dimensions et comme une bonne partie est sous l’eau, ça le fait bien. Mais ça doit vraiment dépendre de si le film est imaginé dès le départ pour exploiter ces nouvelles technos. Pour Toy Story, je pense que ce n’était pas du tout le cas et ils se sont dits que c’était pas envisageable de ne pas sortir ce Pixar « officiellement » en 3D même si ça n’apporte strictement rien (à part mal au nez éventuellement quand on n’est pas habitué à porter des lunettes).

  5. Non, il n’y avait pas le court métrage.
    D’ailleurs, sur Chambéry, je n’ai jamais vu aucun court métrage Pixar. On doit être des parias ou je ne sais.

    Je pense que tu pointe là où il faut : le film n’était pas prévu à la base pour la 3D relief, ils l’ont fait quand même car c’est un plus commercial. Uniquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.