Ami votant, je sais déjà que tu as dépassé le stade du déni : tu sais pertinemment que la démocratie représentative est morte. Sinon, tu voterais pour des idées qui te correspondent, tu voterais pour faire avancer la société, pour donner ton avis sur la direction à prendre. Mais tu ne fais pas cela : au contraire, tu votes « utile », tu votes pour faire barrage à un parti, tu votes pour « le moins pire ». C’est déjà un aveu que le système est mort.

Voilà, le gars explique très bien, et bien mieux que je ne pourrais le faire, pourquoi je n’ai pas voté dimanche, et pourquoi je n’irai pas non plus dimanche prochain.

Source : Le deuil de la démocratie représentative | Grise Bouille

36 commentaires sur “Le deuil de la démocratie représentative | Grise Bouille

  1. Ah non non, pas d’ironie ici.

    ça me soule cette espèce de tirs à boulets rouges sur les abstentionnistes.

    Copié collé de ce que j’ai dit sur facedebouc :

    Résumé des choix alternatifs au FN :

    PS/LR : bonnet blanc, blanc bonnet, avec des magouilles, de la corruption et un seul objectif : être élu. Donner ma voix pour financer cette mascarade, non merci.

    Petit parti : au mieux on leur permet de fusionner, donc de se soumettre aux deux précédents et de faire de la figuration

    Blanc : non comptabilisé, inutile donc

    Alors oui pardon, je ne m’y retrouve pas. Le système électoral est prévu pour que ça reste comme ça. Mettez de la proportionnelle, empêchez le cumul des mandats, interdisez aux chefs de parti de s’afficher sur les affiches où ils ne sont pas candidats, donnez de la voix aux petits partis, rendez inéligibles les condamnés et mis en examens, et là on appellera ça une démocratie. Mais qui déciderait de ça ? Ceux qui sont élus. Le serpent se mort la queue, on vote pour que rien ne change.

    Alors oui, j’assume complétement mon abstention puisque ça part du principe du refus de participer à une mascarade dont on est les victimes.

    • Ah, ben merci alors !

      Je commençais un peu à culpabiliser…

      Dimanche, je voulais voter soit pour le parti pirate, soit pour les écolo.
      Quand j’ai vu que les écolo étaient en liste commune avec la gauche, j’ai laissé tombé.
      Et le parti pirate n’était pas représenté.

  2. Jihaisse, et si on se posait les bonnes questions plutôt que de dire « je ne me retrouve dans rien ».
    Est-ce que parmi tous les abstentionnistes que nous connaissons, un seul d’entre eux serait susceptible de voter FN ? Pour ma part, je n’en connais pas. Et toi ?
    Alors avec mon tout petit esprit simpliste et étriqué, et en se basant sur les dernières élections départementales dont tu trouveras tous les chiffres officiels ici, http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Departementales/elecresult__departementales-2015/(path)/departementales-2015/FE.html :

    – sur 40 334 367 inscrits, 20 159 198 de votants, soit 20 175 169 d’abstentionnistes
    – sur 20 159 198 de votants, 4 107 891 de votes FN, soit 20,37% (on est sur le 1er tour des régionales bien plus haut…)
    – pardonne moi d’avance, j’extrapole… sur 40 334 367 inscrits, 4 107 891 de votes FN, soit 10,18%

    Alors voilà, même si je suis certainement un pauvre type bas du front, je comprends encore qu’on soit dans un calcul de report théorique à 100% contre l’extrême droite.

    Et peut-être serait-il utile de lutter de l’intérieur en s’impliquant plutôt qu’en attendant que l’on nous propose une offre politique qui nous convienne.
    En choisissant une voie.
    Et pour moi, c’est celle de la république.
    Parce que je n’ai aucune envie que de plus sombres augures s’imposent à nous.
    Nous, entrepreneurs.
    Vous, jeunes (j’ai passé l’âge… sighhh !!!).
    Nos gamins (les 3 miens en tout cas, je sais que tu n’as encore pas assez donné de ta personne à ce sujet là :))
    Nous tous qui œuvrons à faire en sorte de faire bouger le système tous les jours en posant nos c…ouettes sur le billot. Tu en sais quelque chose avec tout ce que vous avez entrepris pour le numérique en région.

    Donc non les gars, et c’est parce que je vous aime et vous estime assez que je vous le dis bien haut, je ne suis pas d’accord avec vous. Je n’accepte pas votre défaitisme. Je n’accepte pas votre fatalisme. Je ne vous reconnais pas dans cette posture attentiste.
    Ce n’est pas vous !!!
    Et j’ai, on, a besoin de nous, de vous (dixit Uncle Sam & not Ben’s)

    • Hello,

      Depuis que je vote, je vote toujours au premier tour écolo, et au second tour, je vote « utile ».
      De fait, je me rend compte que cela ne sert à rien, mis à part à légitimer une personne qui au final fait ce qu’elle veut.
      On le voit avec Sarkozy, on le voit d’autant plus avec Hollande.
      Quand c’est la gauche au pouvoir, on vote à droite, et quand c’est la droite au pouvoir, on vote à gauche.
      Au final, on joue au yoyo, ça occupe le peuple, et pendant ce temps là il ne se pose pas trop de questions.

      Ces dernier temps, j’ai même voté pour le parti pirate, car ils proposent une réelle alternative.

      Pour les régionales, le parti pirate ne se présentait pas, et les écolo étaient maqués avec la gauche.
      Donc, j’avais le choix entre voter FN, LR, PS, Blanc, ou m’abstenir.

      Le vote blanc n’est pas reconnu, voter FN, LR ou PS, c’est choisir entre avoir une jambe en moins, un oeil en moins ou un bras en moins.
      Ca revient à voter pour le moins pire. Pas le meilleur ou celui qui représente tes idées. Non. Juste le moins pire.
      Vu qu’aucun parti ne représente mes idées, je vote pour qui ? Blanc ? C’est pas reconnu.

      Donc tant que le vote blanc ne sera pas reconnu ou qu’il n’y aura pas de réelle alternative à ce qu’on nous sert depuis plus de 30 ans, je m’abstiendrai.

      Et non, je ne suis pas défaitiste, ni fataliste, ni attentiste, bien au contraire.

      • Jihaisse, dire que voter FN, LR ou PS, c’est le même mal, c’est là qu’est toute l’erreur.
        Ce ne serait pas parce que toutes mes ex auraient mal baisé que j’irai décider d’aller me faire mettre par un berger allemand.
        Et mes valeurs priment sur mes idées donc liberté, égalité, fraternité primeront toujours sur Arbeit Macht Frei ou sur le non moins célèbre Travail Famille Patrie.
        Penses-tu que tu aurais pu faire avancer le projet d’espace de coworking avec des frontistes en face de toi ?
        Alors si tu demeures à attendre comme tu le dis une meilleure alternative et que tu laisses à d’autres le soin de décider dans quel régime tu vis, comment appelle-tu cela si ce n’est de défaitisme, du fatalisme et de l’attentisme ?
        Il y a juste des moments où les mots sont de trop, c’est l’acte qui compte, même si ce n’est pas celui qui t’apporte le plus de satisfaction.
        Un exemple tout bête et malheureusement très personnel : je suis partisan de l’euthanasie. Penses-tu vraiment que lorsque ton enfant est annoncé comme non viable et que l’on te demande de prendre une décision elle soit agréable à prendre ?
        Dans tous les cas, décider, c’est choisir et choisir c’est renoncer. Si tu ne fais pas l’un, tu ne fais pas l’autre que tu prennes la chaîne dans le sens qui te plaira…
        Et même si je sais que je te convaincrai pas, j’ai encore cette chance de vivre dans un pays où l’on peut se dire que l’on ne partage pas les mêmes idées. Et j’aimerai vraiment que ça dure !

          • Mais qui parle de récompense ?
            On ne parle pas d’eux ! On s’en fout d’eux !
            On parle de NOUS !!!
            Dans quelle France et sous quel régime veux-tu vivre ???
            C’est quand même pas très compliqué !
            REPUBLIQUE ou EXTREME DROITE
            Fais ton choix camarade comme ils disent chez d’autres extrêmes que je ne porte pas plus dans mon coeur

          • République ? Hum… Mouais… Moi j’ai juste l’impression que les français élisent des politiques professionnels qui ne font pas ce qu’ils disent.

            Si c’est une république ça…

  3. Putain les mecs, si à force d’échanges sur ce blog j’arrive à en faire basculer 2 du bon côté de la force, faîtes moi le savoir quand même, j’aurai pas l’impression d’avoir prêcher dans le désert;
    Don Quichotte, c’est sympa, mais j’préfère les résultats ;)
    TF

          • Je n’ai pas du tout compris le donc de ta démonstration, le CQFD.
            Entre le Dire et le Faire, il y a l’espace de la mer, pour ma part #jemengage
            Et j’espère sincèrement que les 4 prochains jours vous déciderons à en faire de même. Quand la maison brûle, ça sert pas à grand chose de vouloir éteindre le feu en pissant dessus.

          • Faire bouger les choses pendants les élections, c’est donc selon toi voter. Voter pour se retrouver avec les mêmes que depuis 30 ans. Je vois pas où ça fait bouger quoi que ce soit.

            Faire ? S’engager tu veux dire ? J’ai donné déjà, j’en suis revenu. Deux possibilités : le faire dans une structure qui nous ressemble vraiment et n’avoir jamais aucun poids, être écrasé par le système qui ne risque pas de changer puisqu’il arrange ceux qui peuvent le faire changer. 2eme choix : se joindre à ces fameux qui ne font rien bouger.

            Tu vois réellement une alternative utile toi ?

          • Pendant les élections, on ne fait pas bouger les choses, notre responsabilité est de définir une ligne directrice, une orientation générale. On me demande mon avis à ce moment là, je le donne.
            Pour mon 1er tour, c’était 100% citoyens. Pour le second, ce sera LR ou PS.

            Après les élections, c’est tout notre engagement au quotidien qui fera bouger les choses.
            A notre humble mesure.
            A la mesure de notre implication, de notre force de persuasion et de notre capacité de résilience.

          • Voilà ! Pendant les élections, on ne fait pas bouger les choses. Donc voter sert juste à conforter les actuels dans leurs choix.

            Le reste de l’année, on fait bouger la société, on essaye de régler des micro-problèmes, tu sais bien que JS et moi le faisons à notre échelle. Mais ça ne changera jamais l’ordre établi des gens qui décident vraiment des macro-problèmes.

          • Yannick tu viens de dire que ce que vous faites toi et JS ne changera jamais l’ordre établi. Là je ne suis pas d’accord! Les idées et les rencontres font avancer les esprits, inspirent les gens et brisent les peurs qui sont tellement exploités par les politiques professionnels, et c’est bien ce que vous faites! Je viens de rentrer de trois jours merveilleux à TEDGlobal ou l’on a rassemblé 513 (des 3000) organisateurs de TEDx mondiaux. Une communauté puissante qui fait avancer l’ouverture, la curiosité et le savoir, ouvre des portes et a un impact profond et durablement positif, ce que vous faites est dans cette mouvance et a un impact clairement positif.
            Quant à ce qui nous gouvernent cela fait longtemps qui ne sont plus les politiques mais les acteurs du système économique qui sont en dehors du système démocratique, donc en effet notre vote est juste une leurre tant qu’on aura pas des politiques en mesure de gouverner vraiment en basculant le jeux des forces. Des politiques qui feront levier sur la connaissance et non la peurs, la diversité et non l’exclusion, et l’ouverture à autrui et non la fermeture, la vision à long-terme et large et non nombrilisme à court terme. Quoi dire sur le vote de dimanche, sinon que cela serait intéressant de ressembler la majorité qui est effectivement celle qui ne vote pas dans le parti de l’intelligence ou il n’y aurait pas de leader mais uniquement des decisions prises de façon collective, afin de définir des politiques à long-terme et visionnaires au delà des barrières géographiques désormais inexistantes.

          • Non Matteo, je dis la même chose que toi. La société civile est la seule qui fasse bouger les choses, mais n’a que peu d’influence, en particulier sur les choses de fond.

            Les associations font bouger le monde, pas la politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.