En ce moment, je suis en pleine préparation de la saison de ski de rando.

L’an dernier j’ai pu faire le cycle d’initiation avec le CAF de Chambéry et c’était bien cool, sauf que j’en ai bien bien chié physiquement.

Je me suis donc remis au travail une fois le confinement terminé.La reprise a été rude, j’ai bien senti le confinement passer… Je m’étais fait un entrainement à base de course à pied, vélo et randonnée, petit à petit, la forme est revenue et j’ai pu enchainer.

C’était cool, j’ai passé un bon été.

Mi septembre, avec le froid et le mauvais temps, j’ai revu mon programme, basé uniquement sur de la course à pied, et si jamais il y’a un rayon de soleil, soit du vélo ou de la rando.

Mon programme, généré par l’app RunMotion, ça donne ça :

Et comme on le voit sur le screen shot, j’ai du annuler une séance et je vais aussi annuler celle de demain.

Pourquoi ?

Une grosse fatigue.

Vendredi dernier, réunion au taf, trop de croissants, trop de pains au chocolat, une bonne bouffe le midi au resto et le soir, grosse soirée chez un pote sur le thème « manger c’est tricher » (en même temps, j’avais pas faim).
Rentré à 3h du mat’, rond comme une queue de pelle.
Le samedi a été difficile.
La sortie du dimanche a été éprouvante.
Et pour couronner le tout, une bonne insomnie le dimanche soir.

Et possiblement un sur-entraînement…

Cette semaine a donc été allégée, j’en profite pour faire des siestes et du renforcement musculaire.

Je commence seulement à me sentir mieux.
Si samedi ça va, j’irai faire un jogging court, genre 30 minutes max pour savoir où j’en suis.

Si ça va, la semaine prochaine, je demande à mon coach de me mettre une semaine de reprise.

Et pis si ça va pas mieux, ben je retournerais faire des siestes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.