Croix de Chamrousse

Deuxième sortie en ski de rando ce weekend, après pas mal d’échanges sur « on va où ? », vu la pluie qu’il était tombé pendant la semaine, on savait que ça ne serait pas foufou.

Seb a proposé Chamrousse, en nous alléchant par un itinéraire tout en forêt et très nature.

J’avais bien bien fait bosser les jambes toutes la semaine, j’avais de bonne courbatures le vendredi et la séance d’étirement a bien fait son effet.

On est monté tranquillement, effectivement, l’itinéraire était top. Je n’avais jamais fait de plat en ski de rando, c’est rigolo, ça permet de se chauffer tout doucement.

J’ai eu l’impression de moins en chier que la sortie d’avant, probablement parce qu’on allait moins vite et aussi parce que c’était moins raide.

On s’est quand même fait une petite combe bien raide où l’on a dû mettre les couteaux, la neige étant bien dure, ça glissait un max.
On a bien travaillé nos conversions, ça a fait plaisir !

Arrivé en haut, gros vent. J’ai cru que j’allais perdre mes doigts pendant qu’on mangeait.
On ne s’est pas éternisé, le temps de boire un coup de génépi, on était reparti.

La descente était moisie, la neige était complètement verglacée.On a suivi les pistes, sauf à un moment où on a voulu tester le « hors piste ». C’était pas une bonne idée, la neige était dure et complètement bosselée, bien merdique.
Ça a le mérite de faire bosser la technique.

Au niveau des chaussures, après avoir fait plusieurs tests cette semaine, j’ai finalement testé la méthode « j’ouvre complètement le haut » et ça a bien marché.
J’avais quand même mis une compeed sur le tibia pour ne pas l’abimer plus qu’il ne l’était. Je n’ai pas ressenti de frottement ni de douleurs.
Pour les prochaines sorties, j’ai acheté des protections tibiales Epitact, qui remplacent les compeed.
À suivre donc.

Petite anecdote : J’avais croisé Seb pendant l’été à la terrasse d’un bar (ah, l’époque où les bars étaient ouverts…), on avait échangé rapidement sur le matos de ski et il m’avait dit que les ZAG en 95, c’était trop gros, trop lourd.
Samedi, il les a soupesés et m’a fait la réflexion : « ah, mais en fait, c’est léger ! ».
Ça a bien fini de me rassurer :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.