2020, c’est l’année où j’ai commencé le ski de rando.

C’est aussi celle où, après avoir passé tout un weekend perdu en montagne, de retour en vallée, j’apprends que l’on va être confiné.
Depuis ce moment là, je suis retourné 5 fois au bureau.

Légende :

  • Jaune : course à pied / trail
  • Bleu : Ski / Ski de rando
  • Rose : étirements / fitness / muscu
  • Vert : rando
  • Orange : vélo

Pour comparaison, en 2019, j’avais fait 211h, 1231km et 24882m de dénivelé.
J’ai augmenté le nombre d’heures cette année, mais confinement oblige, la distance et le dénivelé, pas trop.

Comme l’an dernier, c’est le mois d’aout qui est le plus chargé et je sens que je le paye généralement après.
En septembre et octobre, ça a été compliqué, pas mal de fatigue, le cardio qui partait en latte totale, etc.

J’ai prix goût au sport devant la TV, ça permet de faire du renforcement musculaire, de bouger tout en limitant la fatigue et en optimisant la récupération.
Ça me permet de faire du sport, même quand je suis un peu trop fatigué pour aller courir et que le cardio part en vrille.
Et surtout, ça m’a permis de me bouger pendant les deux confinements, même si à la sortie, c’était franchement pas folichon !

Pas de grosses rando cette année, je n’ai jamais dépassé les 800m de dénivelé, j’étais pratiquement tout le temps avec des potes par contre, j’ai du faire une ou deux rando en solo.

Un seul bivouac, au col de la croix de fer.
Le problème est de devoir attendre que les autres soient dispo ou n’annulent pas… bref…

Pas mal de sorties vélo, c’était cool. Je ne me suis pas cassé la gueule, ce qui est un bon point. En alternance de la course à pied, c’est vraiment bien.

2021, ce que j’aimerais

Pour cette année, l’idée est de passer plus de temps en montagne.
Bien sûr, la course à pied reste la base pour garder la forme et profiter pendant les weekends.

Plus de bivouacs, peut-être avec d’autres personnes, ou en solo, pourquoi pas.

Plus de rando aussi, avec des rando sur plusieurs jours si possible, en autonomie ou pas.
Et aussi avec plus de dénivelé, aller plus haut.
L’an dernier je faisais des 1500m de D+ sans problème, c’était cool :)

Ajouter quelques sorties en trail, pour varier les plaisirs, profiter différemment de la montagne.

Continuer le ski de rando, bosser sur le stress que ça me provoque.
Ça va « un peu » mieux, même si il y a des hauts et des bas.

C’est pas évident le ski de rando, ça me bouffe pas mal d’énergie.
Genre la dernière sortie, ma montre m’indiquait 90h de temps de récupération. Effectivement, je suis allé courir au bout de 48h, le cardio était à l’ouest total et impossible d’avoir un rythme digne de ce nom, même en endurance, j’étais obligé de marcher…

Voilà, je pense avoir fait le tour, après, vu comment est parti 2021, je pense qu’il va falloir être souple, s’adapter et profiter des bons moments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.