Lors de ma première sortie de ski de rando cette saison, j’avais noté un problème avec le chausson de mes chaussures.
La languette bougeait, tournait et descendait, ce qui m’a provoqué une légère blessure au tibia.
J’ai résolu temporairement le problème en mettant des protections tibiales epitact, mais ça n’empêchait pas la languette de bouger. C’était assez chiant d’ailleurs, parce qu’à la descente j’étais obligé de les remettre en place une ou deux fois.

Après un tour chez ekosport pour leur demander conseil, on s’est aperçu que j’avais le mollet fin (nan ?!) et qu’il y avait du jeu, même quand la chaussure était serrée.
Le vendeur m’a donc conseillé de faire poser des œillets pour mettre des lacets.

J’ai foncé chez mon cordonnier préféré, qui est celui qui a son magasin le plus près de chez moi (et qui est spécialisé dans les chaussures de montagne, pour une fois, ça tombe bien), on passe un moment à regarder le chausson, à faire des tests et à réfléchir ensemble et une semaine après, je récupère mes chaussons avec des lacets.

J’ai pu tester ce weekend.
Putain.
C’est le jour et la nuit.
La languette ne bouge plus d’un poil, plus besoin de la remonter pendant la descente et Ô comble du bonheur, je peux retirer ma chaussure sans enlever le chausson maintenant, ce qui est quand même la meilleure méthode pour retirer ces putains de chaussures de skis.

Demain, je vais me faire ma première sortie en solo au Margériaz et je vais même pousser jusqu’à ne pas porter les protections tibiales.
Je pourrai voir si ça a solutionné à 100% le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.