Je comprend mais c’est un peu extrême comme solution. La bonne idée serait de pouvoir router automatiquement ses messages vocaux en pièces jointes d’email avec l’indication du numéro de l’appelant. Aucun fournisseur n’a jamais généralisé ce service mais il faudrait les inciter à le faire. Parce que finalement le plus gros problème avec les messages vocaux c’est qu’ils sont effacés au bout de quelques jours une fois écoutés. Et quand on écoute le message, évidemment, on a pas de quoi noter et on se dit qu’on le fera plus tard… Et puis le message est perdu.
D’ailleurs, un jour ou l’autre on pourra demander à Google de retranscrire des fichiers vocaux en mode texte, gratuitement, si on l’autorise à exploiter leur contenu pour nous envoyer de la publicité.